Seagate nous dit (presque) tout sur les cartes de stockage des Xbox Collection X et S


Les consoles Xbox Series X et S sont en approche. Arrivée prévue le 10 novembre prochain et c’est aussi à cette date-là que Seagate va proposer sa carte d’extension de stockage dans le commerce : la Storage Enlargement Card. Une petite carte qui vaut de l’or. Elle coûte 270 euros et suggest 1 To de stockage supplémentaire pour les nouvelles consoles de Microsoft. 

Seagate Storage Expansion Card

sEn clair, pour ce prix, vous multipliez par presque 3 l’espace de stockage sur la Collection S et par 2 (presque aussi) sur la Series X. C’est très intéressant… pour peu qu’on en ait les moyens. Automotive l’utilité de ce kind de dispositif est indiscutable : les jeux occupent des dizaines (voire une petite centaine pour certains) de gigaoctects et donc l’espace interne de la console sera rapidement plein si vous ne faites pas du tri ou des choix. Surtout dans le cas de la Series S, équipée de 512 Go sur le papier… mais moins dans la réalité (surement aux alentours de 460 Go).

À lire aussi : Pourquoi la Xbox Series S est peut-être la console la plus intéressante de la génération à venir

Comme Seagate l’a annoncé, ce n’est pas n’importe quel kind de stockage qui est emprisonné dans le petit sarcophage du Xbox Storage Enlargement. C’est le même que celui qui est soudé sur la carte mère des Collection. Et l’interface de connexion ressemble énormément au Compact Flash Express.

Pour en savoir un peu plus à son propos, la manière dont il interagit avec le processeur AMD des consoles mais aussi sur le refroidissement du boîtier, et les éventuelles futures déclinaisons dans d’autres capacités, nous nous sommes entretenus avec deux représentants américains de Seagate qui ont suivi le projet de très près, MM. Eber Legarreta et Dereck Hockman.

La Velocity Structure et les modules Customized

Nous les avons tout d’abord interrogés sur la manière dont Microsoft et les équipes Seagate avaient mené le projet. Il apparaît que Microsoft est venu avec ses idées et ses envies et que Seagate s’est mis au travail afin de répondre au mieux au cahier des prices de MS et de la Velocity Architecture, la sauce magique qui anime les consoles et qui se compose d’ingrédients matériels et logiciels. Nous avons compris, à demi-mot, qu’il y a eu un très grands nombre d’essais avant que Seagate et Microsoft ne parviennent à trouver la bonne resolution.

Dans le détail, les modules de SSD présents dans le Storage Enlargement sont interfacés en PCIe Gen 4 et fonctionnent en 2x. Ce ne sont pas les mêmes composants que ceux des FireCuda, les SSD gaming de Seagate. Ceux de la petite carte ont été spécialement fabriqués pour Microsoft (là encore, du Customized) pour atteindre des vitesses identiques à ceux des modules présents dans la console : 2,4 Go/s de données brutes et 4,8 Go/s de données compressées. 

Seagate Storage Expansion Card

Un contrôleur spécial est aussi soudé au circuit pour optimiser la circulation des données. Il peut fonctionner seul, mais communique aussi avec l’énorme bloc matériel gravé sur la puce de calcul de la console. Automotive, pour rappel, le Storage Enlargement communique en direct avec la puce une fois connectée à la console.

xboxseries-x-tech-xet-storage-500x281.gif

Aucune des communications ni aucun des échanges de données ne transite par l’interface matérielle qui gère les entrées/sorties (comme l’USB par exemple) pour éviter la latence.

Et le meilleur pour la fin : cette petite carte peut être connectée ou déconnectée à chaud. Inutile de l’éjecter comme une clé USB ou un disque dur SATA, through l’OS.

Contenir la chauffe pour ne pas limiter les performances

Toutefois, loger autant de gigaoctets dans un si petit espace et les rendre compatibles avec le PCIe a engendré un phénomène de chauffe necessary. Il a donc fallu composer avec rapidement automobile si les modules chauffent trop, les vitesses baissent et, pire, il y a un risque de détérioration des cellules.

Seagate Storage Expansion Card

Microsoft et Seagate ont donc imaginé le sarcophage un peu spécial qui emprisonne les modules. Il agit à la fois comme « une safety mais aussi comme un concentrateur de energy. Des energy qui sont dissipées par le système de refroidissement de la console pour la partie qui est insérée à l’intérieur de l’habitacle, dans un logement positionné sur le trajet du flux d’air ».

Pour la partie hors de la Collection X, c’est le sabot en plastique qui aurait été spécialement conçu pour cela. Il ne faut donc pas s’étonner que ce dernier puisse être un peu chaud après avoir joué pendant plusieurs heures à la console, surtout si les jeux sont hébergés sur la carte.

Un prix élevé pour commencer…

Comme nous l’ont expliqué MM. Legarreta et Hockman, le prix du premier modèle est élevé parce qu’il a fallu « innover et fabriquer des modules d’une façon différente et qui répondent à des critères bien précis ». De plus, si ce module est associé à la Collection X dans la stratégie de communication de Microsoft, c’est qu’il « est plus pensé pour les joueurs qui risquent de craquer pour cette version-là. Des players qui veulent avoir le most de performances et le most de stockage pour leurs jeux ».

On rappelle que la Collection S n’a pas été conçue pour les joueurs les plus passionnés, mais bien pour les plus occasionnels, susceptibles d’adopter le Game Pass ou de se cantonner à ne jouer qu’à quelques jeux, toujours les mêmes, surement en ligne. Et vu que l’Enlargement vaut quasiment le prix de la Collection S, plusieurs y réfléchiront à deux fois avant de craquer.

D’ailleurs, les représentants de Seagate ont tenu à rappeler que les anciens jeux pouvaient être hébergés et exécutés depuis un disque USB 3.0 externe. C’est un moyen moins couteux d’agrandir l’espace de stockage des consoles lorsque l’on veut profiter des jeux ancienne génération.

À lire aussi EA Play : l’offre de jeux à la demande d’Electronic Arts intégrera le Xbox Game Pass le 10 novembre

Seagate Storage Expansion Card

… mais sans doute voué à baisser dans les mois à venir

Au demeurant, selon les porte-parole, dans les mois et années qui viennent, lorsque le processus de fabrication sera plus industrialisé et maîtrisé, « les coûts devraient baisser ». Bien entendu, l’un et l’autre se sont refusés à nous donner une éventuelle échéance.

De même, ils ont réussi à éviter tous les pièges que nous leur avons tendus pour savoir si oui ou non d’autres cartes de capacité inférieure ou supérieure verraient le jour l’année prochaine.

Ils nous ont toutefois affirmé que « ce n’était que le début et que d’autres modèles n’étaient bien sûr pas exclus ». Nous leur avons enfin demandé s’ils avaient connaissance d’un dispositif qui permettrait de connecter plus d’une carte à l’arrière de la console, façon station d’accueil. Ils nous ont dit que, « pour le second, aucune resolution n’était écartée ». Microsoft veille au grain et veut s’assurer que ses partenaires n’aient pas la longue trop bien pendue.

Les dernières rumeurs en date évoquaient l’arrivée, a posteriori, d’autres options de stockage externe pour les consoles Microsoft, fabriquées par d’autres marques que Seagate. La marque s’est refusée à tout commentaire sur l’existence d’un accord d’exclusivité temporaire.





Source link

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

SilverRush.Net | Tous les bons plans Amazon
Logo
Enable registration in settings - general
Compare items
  • Total (0)
Compare
0